Le projet pilote, Centre Interdisciplinaire de Développement de l’Energie Solaire a pour missions la valorisation de l’énergie solaire, l’économie d’énergie et la protection de l’environnement dans les bâtiments à usage d’habitation de formation et d’hébergement au sens de la loi 99-09 du 28 juillet 1999 relative à la maîtrise d’énergie et la loi 04-09 du 14 août 2004 relative à la promotion des énergies renouvelables dans le cadre du développement durable. De ce fait le caractère de ce Projet est axé sur l’innovation, la promotion de nouvelles technologies et la sensibilisation du citoyen à leurs utilisations. Il intègre quatre dimensions nouvelles dans la conception et la réalisation de l’habitat :

  • Utilisation de l’énergie solaire à différents niveaux d’intégration dans différents ensembles immobiliers, à titre de ressource principale ou d’appoint.
  • Economie d’énergie dans l’habitat à travers la mise en application progressive de la réglementation thermique du bâtiment et son évaluation par une expérimentation sur le site.
  • Utilisation de matériaux de construction à faible dissipation énergétique, d’équipements domestiques à faible consommation d’énergie, performants sur les plans techniques et environnementaux.
  • Installation de système de récupération des eaux de pluie et de recyclage et traitement des eaux grises dans l’habitat.

Contribution scientifique et technique du projet

Tout en s’inscrivant dans une perspective de satisfaction d’une demande solvable en logement avec ses problématiques économiques et sociales traditionnelles, le projet pilote contribue à la prise en charge, sur les plans scientifique et technique, des préoccupations réelles des Pouvoirs publics algériens et ceux de la communauté internationale.

  • Contribution du Projet à la convention cadre sur les changements climatiques

La contribution du projet à la convention cadre sur les changements climatiques, réside dans la perspective qu’il peut approfondir ou inspirer en matière de maîtrise des consommations d’énergie, d’introduction et de développement de l’utilisation de l’énergie solaire dans les bâtiments à usage d’habitation. Elle réside également dans le test et l’évaluation de technologies performantes dans les domaines d’économie d’énergie et de la protection de l’environnement.

Il permettra aussi d’évaluer le potentiel des émissions dans le secteur du bâtiment en Algérie.

Il s’agit là de démonter à travers des réalisations pratiques et accessibles, aux citoyens, la faisabilité de projets d’habitat individuel à faible consommation d’énergie.

  • Contribution à l’économie d’eau potable et à la gestion des déchets

L’intégration dans la conception du projet de nouvelles technologies de traitement et recyclage des eaux grises dans l’habitat permettra une utilisation plus économique de l’eau potable. La gestion des déchets dans l’habitat, par la sensibilisation des habitants au tri sélectif à la source, facilitera leur recyclage et stipulera la mise en place de filières adaptées de récupération.

  • Contribution à l’accumulation et au transfert de connaissances sur la maîtrise d’énergie et la protection de l’environnement

Le caractère démonstratif de ce projet (tests sous conditions réelles de différents prototypes de maisons, de matériaux et de différentes techniques) vise une accumulation de connaissances scientifiques et techniques et une sensibilisation des utilisateurs potentiels, publics et privés aux questions de la maîtrise d’énergie et la protection de l’environnement dans l’habitat.

Les travaux de réalisation seront suivis

d’une campagne de mesures et de validation des tests.

Les résultats de ces mesures seront diffusés en direction des entreprises, des unions professionnelles d’ingénieurs et de techniciens et des corporations professionnelles pour la mise à niveau de leur personnel et adhérents et en direction des enseignants des universités, instituts et centres de formation en vue d’un enrichissement des programmes de d’enseignement et de formation.

Le recours, dans ce projet, à des technologies innovantes, présente une opportunité pour les compétences nationales, pour une mise à niveau de leurs connaissances dans le domaine de la thermique des bâtiments, de l’économie d’énergie, des énergies renouvelables, de la gestion technique du bâtiment et de la protection de l’environnement. Pour cela, il sera fait appel à la coopération scientifique et technique des pays du nord ayant une solide expérience dans le domaine de l’habitat à faible consommation d’énergie pour assister ce projet dans toutes ses phases de conception et de réalisation.

  • Contribution à l’enrichissement des documents techniques réglementaires (DTR) de la réglementation thermique des bâtiments d’habitation

La lecture de la réglementation thermique des bâtiments d’habitation, (DTRC3-2et C3-4) nous fait envisager la contribution de ce projet à deux niveaux :

Centre Interdisciplinaire de Développement de l’Energie Solaire


Contribution scientifique et technique du projet




  • La validation de l’actuelle réglementation pour les zones de montagne et des hauts Plateaux, (cas de la région de Batna), par des teste sou conditions réelles.
  • l’intégration des apports actifs (production d’eau chaude sanitaire et énergie d’appoint) de l’énergie solaire, dans le bilan thermique, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

A travers le test de ces éléments dans des habitations individuelles, selon des démarches et méthodes mises au point avec les structures concernées, le Projet contribuera à enrichir cette réglementation.

  • Retombées attendues sur la région

Renforcement des capacités locales et maîtrise des technologies nouvelles.

Réduction des émissions.

Renforcement de la coopération, entre institutions, au niveau national.

Institutions et entreprises impliquées

Les Institutions et Entreprises suivantes seront sollicitées pour apporter leur coopération au Projet.

Ministère de l’Energie.

Ministère de l’habitat et de l’urbanisme et de la Ville.

Ministères des des Ressources en eau et de l’Environnement.

Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l’Utilisation de l’Energie (APRUE)

Centre National d’Etudes et de Recherches Intégrées du Bâtiment (CNERIB).

Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER-Alger)

Société National d’Electricité du Gaz (SONELGAZ-SPA).

Institut d’Architecture, Faculté de Technologie, Université de Batna.

Environnement économique et scientifique du Projet

L’utilisation de l’énergie solaire dans la wilaya de Batna a été introduite en 1985, grâce à un programme de démonstration, financé par l’Assemblée Populaire de Wilaya et réalisé avec l’appui du CDER-Alger. Cette initiative a contribuée au renforcement des infrastructures scientifiques de l’université de Batna et à la formation de nombreux ingénieurs sur les systèmes photovoltaïques.

Chaâbane HAMOUDA